Effectuer un don,

si vous souhaitez effectuer un don

 

Blog

Comments

0

Nouvelles de la Transgascogne jour 1

Voiles des Anges a partagé la photo de Transgascogne 6.50.
· 5 h ·
 
 
L’image contient peut-être : bateau, ciel, océan, plein air et eau
Transgascogne 6.50
· 7 h ·

La cuillère par l’Est

Partis des Sables d’Olonne, hier à la mi-journée, les 53 Mini engagés dans la 16e édition de la Transgascogne ont passé une première nuit ...en mer plutôt paisible, au près, propulsés par un léger vent de Sud Sud-Ouest. Comme attendu, tous ont choisi de faire la cuillère par l’Est pour contourner la vaste dorsale qui s’étale actuellement dans le golfe de Gascogne. Malgré tout, des écarts se sont créés en latéral. Ce lundi après-midi, une vingtaine de milles séparent le bateau le plus à l’Ouest (Fred Guérin – 614 Les-amis.fun) et celui le plus au Sud (Ian Lipinski – 865 Griffon.fr). Dans l’immédiat, tous affichent des vitesses similaires et progressent désormais dans un flux de Nord Nord-Est qui devrait se renforcer jusqu’à une douzaine de nœuds au cours de journée, et les accompagner la nuit prochaine avant, sans doute, de mollir de nouveau à l’approche des côtes Asturiennes. « Ça reste encore assez mou mais les concurrents vont rapidement renouer avec des vitesses avoisinant les 7 nœuds. Une chose est sûre, ce n’est pas cette année qu’ils vont battre des records de vitesses », a commenté Denis Hugues. « On voit que les concurrents ont tous choisi plus ou moins la même trajectoire, même si deux ou trois ont mis plus d’Ouest que les autres dans leur route. Si la dorsale remonte un peu, ça ne va pas être simple pour eux mais si ça reste comme ça, ça peut être pas si mal », a ajouté le Directeur de course qui estime toujours les arrivées de premiers concurrents demain à la mi-journée, à Avilés. A 140 milles de la ligne, Ian Lipinski (865 Griffon.fr) occupe la tête chez les Proto Solo. Du côté des Série, le match est serré. Pour l’heure, l’avantage est à Grégoire Mouly (892 – Ganesh). Ce dernier s’accorde un léger avantage sur Erwan Le Draoulec (896 – Emile Henry) qui joue, pour sa part, 25 milles plus au Sud, non loin de Lipinski. Affaire à suivre donc.


Commentaires (0)


Ajouter un commentaire





Tags autorisés : <b><i><br>Ajouter un nouveau commentaire :